Réflexions agrosystémiques

Réflexions agrosystémiques

A propos du blog

Fragments d'essai sur les systèmes agraires, en annexe du site de l'agronome philosophe

Situations et paramètres de contrôle

Systèmes agrairesPosté par opdecamp 22 déc., 2007 08:46

Le "figuier de Feigenbaum" illustré le 26.11 dernier représentait l'incidence déterminante de la valeur du paramètre "a" dans la parabole logistique sur l'existence d'un attracteur simple ou multiple par bifurcations ou l'absence d'attracteur propre au chaos. Si la variable "x" varie par définition dans le temps, le paramètre "a" dit "paramètre de contrôle" est lui une constante dans le temps. Le paramètre de contrôle peut cependant varier dans d'autres dimensions que le temps comme celles de l'espace créant des situations différentes de contrôle. Le contraste entre une situation de contrôle d'une trajectoire vers un attracteur unique ou de contrôle d'une trajectoire chaotique est illustré ci-dessous.

Blog Image

La situation de chaos rencontrée avec certaines valeurs du paramètre de contrôle est telle que tout déterminisme semble effacé créant un "bruit", un processus d'apparence purement aléatoire (stochastique) alors qu'au fond ce processus reste toujours déterministe. Ainsi les productivités d'une même utilisation dans une même situation de terrain, c'est-à-dire au sein d'un même sous-système agraire à paramètre(s) spécifique(s), pourraient elles paraître distribuées apparemment de manière aléatoire alors qu'une même fonction (biologique) parfaitement déterministe est à l'œuvre. Cette dernière n'étant simplement pas identifiable, démontrable ou exploitable. Mais qu'en est-il alors de la fiabilité d'une tel sous-système producteur chaotique (ou turbulent) par rapport à un autre qui serait producteur stationnaire (situation d'un ou plusieurs attracteurs)? Le premier ne serait pas fiable et voué à l'abandon, le second pourrait perdurer si la productivité de l'utilisation est "rentable".

Pour qu'une relation entre un terrain et une utilisation s'établisse, qu'un sous-système agraire émerge, il faudrait donc que la productivité du processus soit à la fois suffisante et suffisamment stable. L'établissement d'une telle relation durable entre terrain et utilisation est déterminée par un ou plusieurs paramètres de contrôle spécifiques non seulement au terrain (propriétés climatiques, pédologiques, hydro-topographiques, etc.) mais aussi à son utilisation (taille des marchés, niveau et degré technologique mis en oeuvre, etc.). Une relation "durable" entre un terrain et son utilisation n'est pas un fruit du hasard! La systémique agraire devrait donc pouvoir la comprendre, l'expliquer et donc l'établir pour la prévoir au moins sous certaines conditions ou dans certaines circonstances.



  • Commentaires(0)//blog.agrophil.org/#post17