Réflexions agrosystémiques

Réflexions agrosystémiques

A propos du blog

Fragments d'essai sur les systèmes agraires, en annexe du site de l'agronome philosophe

Terminologie

Systèmes agrairesPosté par opdecamp 05 avril, 2013 09:11

Les termes «terrain» et «utilisation» sont les concepts basiques proposés ici pour un système agraire. En quoi ces termes sont-ils proches ou compatibles avec ceux de «champ», de «parcelle» ou de «pièce» tels que définis dans les «Mots de l'agronomie» consultés ce jour?

Le champ se rapporte à une donnée cyclodynamique et aux paramètres socio-économiques au niveau d'une exploitation agricole: une culture, une espèce pure ou en mélange ou une variété spécifique dans un périmètre délimité durant son cycle de production. Par extension, il en va de même pour une plantation, un verger et un boisement. La parcelle et la pièce se rapportent quant à elles à une donnée foncière, géospatiale, mais toujours à l'échelle d'une exploitation agricole (ou forestière). Il sagit d'autant de termes de référence micoéconomique.

Le terme terrain proposé dans un système agraire se rapporte lui à des propriétés géospatiales spécifiques de type pédologique, topographique, hydrologique, etc. Mais, le terrain dépasse le cadre microéconomique de l'exploitation agricole individuelle et se situe à l'échelle paysagique et socio-économique locale ou régionale. Le terrain se distingue donc dans un cadre agroécologique donné par des propriétés qui lui sont inhérentes. Un terrain peut-être fragmenté dans l'espace au gré des discontinuités de ses propriétés dans une aire géographique: interruptions par vallées, dépressions, affleurements rocheux ou de nappe phréatique, ruptures de pente ou entrecoupage par tout autre terrain du même système agraire.

L'utilisation (agricole/forestière) d'un «terrain» se réfère au même cadre que ce dernier, à un niveau paysagique local ou régional. Elle dépasse donc largement le cadre microéconomique d'un champ comme tout comme le terrain dépasse celui d'une parcelle ou d'une pièce. Par rapport à un champ, l'utilisation couvre aussi un plus large spectre du temps. Elle est polyclique et se réfère à plusieurs espèces qui se succèdent dans le temps comme une rotation. Plusieurs champs dans les exploitations, voire tous leurs champs et même leurs plantations, peuvent faire partie d'une seule utilisation dans certains cas, lorsqu'un seul terrain est identifié dans toutes ces exploitations du système agraire considéré.

  • Commentaires(0)//blog.agrophil.org/#post28