Réflexions agrosystémiques

Réflexions agrosystémiques

A propos du blog

Fragments d'essai sur les systèmes agraires, en annexe du site de l'agronome philosophe

Echelles spatiales agrogéographiques

Systèmes agrairesPosté par opdecamp 01 juil., 2013 16:01

La notion de système agraire des géographes se rapporte plutôt à celle des "structures agraires" et leur expression spatiale au niveau du paysage selon les "Mots de l'agronomie" consultés ce jour (http://mots-agronomie.inra.fr/mots-agronomie.fr/index.php/Système_agraire ). Selon la même source, la notion de système agraire reprise plus tard par les agro-économistes insiste quant à elle plutôt sur les interactions réciproques entre les éléments relevant d’une part de "l’écosystème cultivé" et d’autre part du "système social productif". Tant les géographes que les agro-économistes évoquent l'existence de relations avec la fertilité des sols mais elles restent implicites, si bien qu'en définitive, un système agraire en devient pratiquement considéré comme isotrope en ce qui concerne la fertilité endogène des terrains qui le composent.

Les échelles d'analyse proposées d'après COCHET (1) ou MAZOYER et ROUDART (2) vont de l'analyse phytotechnique au niveau parcellaire (système de cultures) ou zootechnique au niveau du troupeau (système d'élevage) à une analyse microéconomique au niveau l'exploitation agricole dans son ensemble (système de production, "farming system") pour aboutir à une analyse micro-macroéconomique au niveau du système agraire proprement dit. Mais ce dernier niveau est très vaste puisqu'il peut s'étendre à toute une région voire tout un pays.

Les géographes, comme BASZYNSKI (3), considère cependant que "l'échelle régionale ne donne que des grandes indications de cadrage et présente des comparaisons qui restent à un niveau très général". C'est une échelle insuffisante pour comprendre la diversité infra-régionale des dynamiques agraires. Insuffisante également comme l'évoque JOUVE (4) pour tenir compte de l'hétérogénéité spatio-temporelle, des différences de potentialités agricoles et de la diversité associée des densités de population. Ces insuffisances de l'échelle régionale d'analyse agraire peuvent aussi condamner à l'échec et aux conflits toute réglementation agraire et foncière nationale ou régionale, ainsi que compromettre les chances de réussite de projets de développement non modulés ou à trop large champ d'action comme l'a montré dans la passé les "éléphants blancs".

J'en viens donc à proposer les échelles agrogéographiques complémentaires de la figure 1, ci-dessous.

Figure 1: Positionnement du système agraire au niveau d'un emboîtement d'échelles agrogéographiques.

Dans cette perspective, partant du monde subdivisé en grandes régions géographiques comme le Sud-Est asiatique, l'Europe occidentale ou l'Afrique subsaharienne par exemples, se distinguent, pour chacune d'entre-elles, les emboîtements successifs:

- des zones écoclimatiques: selon les régimes d'humidité et de température et les grandes formations végétales représentatives (forêt ombrophiles, forêts trophiles et savanes, etc.). Et pour chacune d'elles;

- des systèmes agroécologiques: combinaisons de modes de gestion socio-économique des terres selon leurs propriétés climatiques et les types de végétation. Et pour chacun d'eux;

- des entités géomorphologiques: combinaisons de traits géologiques et morpho-topographiques avec les spécificités pédologiques correspondantes. Et pour chacune d'elles;

- des systèmes agraires: organisations spatiales spécifiques et continues de zones rurales par associations paysagères de terrains avec des utilisations spécifiques. Et pour chacun d'eux;

- des systèmes de productions: organisations micro-économiques des exploitations agricoles constitutives. Et pour chacun d'eux,

- des systèmes de culture et/ou d'élevage: ensembles des pratiques phytotechniques au niveau des parcelles et/ou zootechniques au niveau du/des troupeaux.

-----

(1) COCHET, H.; 2012. The system agraire concept in francophone peasant studies. Geoforum, 43 (1): 128-136.

(2) MAZOYER, M. et L. ROUDART; 2002. Histoire des agricultures du monde. Seuil.

(3) BASZYNSKI, S.; 2005. Evolutions récentes de l'agriculture française: analyse géographique des grandes tendances régionales, le contrat territorial d'exploitation (CTE). Université de Franche-Comté, thèse de doctorat en géographie.

(4) JOUVE, P.; 2006. Le jeu croisé des dynamiques agraires et foncières en Afrique subsaharienne. Colloque international "Les frontières de la question foncière - At the frontier of land issues". CNEARC, Montpellier.



  • Commentaires(0)//blog.agrophil.org/#post35