Réflexions agrosystémiques

Réflexions agrosystémiques

A propos du blog

Fragments d'essai sur les systèmes agraires, en annexe du site de l'agronome philosophe

Illustration par la Franche-Comté

Systèmes agrairesPosté par opdecamp 01 août, 2013 15:17

BASZYNSKI (1) présente en l'annexe 4 de sa thèse (pages 370 et suivantes) une analyse de l'agriculture franc-comtoise qui permet d'illustrer les échelles agrogéographiques proposées pour cadrer les systèmes agraires. La région concernée est localisée dans la figure 1.

Figure 1: La région de F-C (en rouge) est située en France, en Europe occidentale. Source: wikimedia.org

Les 3 cartes de la figure 2 ci-dessous montrent des similarités de gradient altitudinal des précipitations, du relief et des essences forestières dominantes.

Figure 2: Répartition des précipitations, du relief et des essences forestières dominantes Source web des documents: Opération "Ettaoun" dole-douze

On pourrait distinguer 2 zones écoclimatiques représentées dans cette région montagneuse et forestière:

- celle du haut-pays dont l'altitude est > 500 m (teinte beige dans le relief à la figure 2) et les précipitations annuelles > 1100 mm;
- celle du bas-pays (teinte verdâtre dans le relief à la figure 2) dont l'altitude et les précipitations sont inférieures.

A ces 2 zones écoclimatiques correspondraient respectivement aussi 2 systèmes agroécologiques (SAE): le système sylvopastoral, décrit comme un "Haut-Pays d'élevage extensif, forestier et cloisonné" et le système agroforestier, décrit comme un "Bas-Pays ouvert à la culture céréalière" (BASZYNSKI), et dont des "extraits" sont reproduits à la figure 3.

Figure 3: Illustrations photographiques d'un fragment du système sylvopastoral du haut-pays à gauche (source: questmachine.org/Patrimoine_du_Haut_Jura) et d'un fragment du système agro-forestier du bas-pays à droite (source: mes-ballades.com)

Dans une région au relief plutôt accidenté et à géologie variée, un grand nombre d'entités géomorphologiques peuvent être distinguées et autant d'unités paysagères reprises dans la thèse de BASZYNSKI telles que reproduites à la figure 4.

Figure 4: Unités paysagères (correspondant aux unités géomorphologiques).
Source: Thèse BASZYNSKI, page 374 (1)

Les 2 SAE considérés se subdivisent donc chacun en plusieurs entités géomorphologiques au sein desquelles les systèmes agraires ont émergés. Une ébauche de ces systèmes agraires peut en être proposée sur base des descriptions de BASZYNSKI, mais très fragmentaire par manque de données sur la distribution des utilisations dans les terrains de chaque entité et sur la nature de ces terrains (notamment leurs propriétés de fertilité endogène).

BASZYNSKI distingue ainsi pour ce qui est identifié ici comme le 1er SAE, sylvopastoral du Haut-Pays:
- dans le massif jurassique de l'Est, (I) une alternance de "prairie dans les vaux et de forêt sur les monts", (II) "une agriculture d'openfield herbager" à "faible présence de forêt" au Nord des Seconds Plateaux, tandis qu'à leur Sud, (III) une prédominance de bois sur "des espaces semi-bocagers", (IV) à nouveau un openfield bocager à forte densité forestière au Nord des Premiers Plateaux, tandis que de leur centre au Sud, (V) "des espaces bocagers empierrés".
- dans la Petite Montagne au Sud, (VI) "une dualité d'espaces agricoles très enfrichés et d'espaces d'openfield".
- la Bordure Jurassienne, dans le Revermont, en transition avec le SAE du Bas-Pays, se caractérise par (VII) l'existence d'espaces de viticulture illustrés dans la figure 5.
- au Nord, (VIII) les Vosges comtoises sont presque totalement forestières à faible composante de pâtures sur de fortes pentes et coupes sommitales pour un élevage très extensif tandis que (IX) dans la Vôge "des espaces agricoles organisés en petites clairières" sont en partie reboisés.

Figure 5: Systèmes agraires à composante viticole (VIII) dans l'entité de la Bordure Jurassienne. Source photos: interfrance.com

Dans le 2ème SAE, agroforestier du Bas Pays, se distinguent d'autres entités géomorphologiques d'où émergent des systèmes agraires brièvement décrits comme suit:
- (X) dans l'avant pays, "entre le Doubs et l'Ognon, un relief perturbé alterne avec des dépressions marneuses où l'agriculture est cloisonnée dans de petites clairières".
- (XI) dans les plateaux calcaires centraux, incisés par la Saône et l'Ognon, le relief devient vallonné et plusieurs systèmes agraires (agroforestiers) se succèdent d'Est en Ouest selon l'importance relative d'un openfield céréalier qui s'installe progressivement pour dominer sur les plateaux de l'Ouest "sur de vastes espaces plans" (voir figure 6).
- (XII) les zones sous-vosgiennes au Nord des plateaux et de l'Avant-Pays, offrent "une alternance de larges plaines alluviales, de dépressions marneuses et de collines calcaires ou gréseuses" dans lesquelles sont différenciés des systèmes agraires toujours de type bocager mais plus ouverts à l'Ouest (Pays d'Amance).
- Au Sud des plateaux, les systèmes agraires (XIII) se distinguent par des openfield selon leur densité forestière.

Figure 6: systèmes agraires agrocéréalo-forestier (XI) du Bas-Pays. A gauche, plateau céréalier (source: cartesfrance.fr/Onay). A droite, openfield de l'avant-pays (source: cartesfrance.fr/Vieille-Loye)

BASZYNSKI conclut que les nombreux paysages agraires dérivent des empreintes physiques (entités géomorphologiques) et sociales (systèmes agroécologiques et agraires) de la région.
----
(1) BASZYNSKI, S.; 2005. Evolutions récentes de l'agriculture française: analyse géographique des grandes tendances régionales, le contrat territorial d'exploitation (CTE). Université de Franche-Comté, thèse de doctorat en géographie.



  • Commentaires(0)//blog.agrophil.org/#post43